Machines à dessiner | Musée des Arts et Métiers

Il y a des articles qui se préparent sans y réfléchir, tout – du choix des photos à la police d’écriture en passant par le texte – se déroule de manière évidente et facilement. Et il y a les autres, ceux dont je veux absolument vous parler, qui me tiennent à cœur, pour lesquels je souhaite tellement bien faire, mais où presque rien ne sort. Et encore, ce presque rien est au prix d’un effort considérable et je n’en serai jamais pleinement satisfaite. Vous l’aurez deviné, l’article du jour appartient à cette seconde catégorie – les mystères de l’inspiration sont impénétrables !

J’ai eu l’occasion, à la fin de l’année dernière, de découvrir le Musée des Arts et Métiers et l’exposition Machines à Dessiner. Cette dernière, réalisée en collaboration avec François Schuiten et Benoît Peeters – les auteurs des Cités Obscures et de Revoir Paris – et le musée, dont j’ai rapidement parcouru l’exposition permanente, m’ont envoûtée !

L’exposition Machines à Dessiner est à prendre dans les deux sens du mot « à » : elle présente, dans un premier temps, différents instruments qui ont été mis en oeuvre par l’Homme pour dessiner son environnement (cela passe du Dendromètre au… crayon Conté !) puis une seconde partie, très onirique, met en relation les planches de Schuiten avec des objets qui ont pu l’inspirer pour la création de son univers à la fois si précis et si magique. Moi qui ai toujours aimé ces univers dessinés où la technique est utilisée dans une optique plus esthétique qu’utile, j’en ai pris plein les yeux dans cette installation – certes petite, mais qui réussi le pari de nous faire voyager dans le monde des auteurs.

J’ai ensuite profité de la nocturne pour arpenter rapidement l’immense musée : je pense que les amateurs de techniques et d’ingénierie pourraient y passer des heures ! Pour ma part, j’ai apprécié déambuler dans ces grandes salles admirer les vitrines en bois qui, tels des cabinets de curiosités, présentent l’évolution de la technique en une collection de magnifiques objets qui sont, pour certains, un peu magiques. Aussi, amateurs d’ingénierie ou autres, chacun y trouve son compte ! Et coup de cœur pour l’Eglise occupée aujourd’hui par un pendule de Foucault, des avions et automobiles : un ensemble époustouflant !


•| Informations pratiques |•

Musée des Arts et Métiers

site internet

60 rue Réaumur, Paris 3e

Bon plan : nocturne gratuite le jeudi jusque 21h30

 

4 Commentaires

  1. Ca a vraiment l’air d’être génial cette expo, ta photo sur insta donnait envie et là ça donne carrément envie.
    Faut que je regarde quand est ce que je peux monter sur paris.

    1. Ravie que mon article te donne envie 🙂 Cette exposition m’a énormément plu.
      Par contre, je te préviens, elle est très petite, tu en fais vite le tour…

  2. Tes photos sont époustouflantes et reflètent bien l’esprit de ce musée. Par contre c’est vrai que je suis souvent déçue par la petite taille de leurs expos, du coup je vais me contenter de ton petit reportage 🙂

    1. Merci pour ton gentil commentaire ! Oui, l’espace dédié aux expositions temporaires est assez restreint. Par contre, je salue le travail fait pour rendre ce musée attractif alors qu’à la base, l’ingénierie et la technique… bof bof !

Laisser un commentaire