Le parc de Bagatelle

J’ai découvert le Parc de Bagatelle dans les tout premiers mois suivant mon arrivée à Paris. Je faisais mon stage ouvrier à la direction de l’assainissement de la Ville et, lorsque la météo ne nous permettait pas de descendre dans les égouts, l’équipe que j’avais rejoint avait à sa charge l’entretien des pluviomètres : je suis ainsi montée sur le toit de l’hôpital Saint-Louis, allée en voiture sur l’île de Reuilly au bois de Vincennes et me suis baladée dans le parc de Bagatelle. Je me souviens encore d’avoir été interloquée face à la présence de paons en liberté dans cet immense parc. Etant à l’époque en plein mois de novembre, je m’étais promis d’y retourner aux beaux jours… Et j’ai finalement attendu de nombreuses années avant de m’y rendre à nouveau !

Un weekend particulièrement ensoleillé du mois de mai m’a enfin motivée à flâner dans les allées de cet immense parc, qui fait partie des quatre sites du jardin botanique de la ville de Paris avec le jardin des serres d’Auteuil, l’arboretum de l’école du Breuil et le parc floral.

La flânerie est particulièrement agréable – j’ai eu envie d’y retourner avec des amis afin d’y passer une journée à pique-niquer et jouer aux cartes ! – avec de nombreux jardins à thèmes (les roses, les iris, les nymphéas…) qui accueillent des arbres et des fleurs plus beaux les uns que les autres !

Typiques des jardins du XVIIIe et XIXe, des folies et éléments naturels factices sont déposés à travers le domaine afin de proposer aux visiteurs une balade dans le temps et l’espace (on y découvre une pagode, des ruines, des kiosques…). Les paons se pavanant dans les espaces rendent encore plus hors du temps cet endroit ! Avec leur longue traîne, on pourrait facilement imaginer les femmes du XVIIIe avec leur longue robe se baladant dans les allées…

Pour l’anecdote, le parc et le château de Bagatelle ont été réalisés en moins de 100 jours suite à un défi entre Marie-Antoinette et le comte d’Artois qui acheta le terrain en 1775… Cela ne vous rappelle pas un film ?

Mon endroit favori du Parc reste la pièce d’eau des Nymphéas : le reflet du ciel dans l’eau et la végétation luxuriante m’ont rappelé la belle journée que j’avais passé à Giverny l’an passé. J’y retournerai au printemps afin de voir les nymphéas éclos ! Ce bassin est le repère d’un ragondin qui a amusé les visiteurs, mais également de petites poules d’eau et de gros matous…

La journée touche à sa fin, après un passage vers les rosiers de paysage, je commence à me diriger vers la sortie…


•| Parc de Bagatelle |•

site internet

Route de Sèvres à Neuilly, Paris 16e

Entrée payante du 1er mai au 31 octobre (2,50€)

10 Replies to “Le parc de Bagatelle”

  1. J’adore ce parc, en plus j’habite pas loin donc j’essaye d’y aller autant que possible.

    1. Ah, chanceuse ! J’habite à l’autre bout de Paris, donc faut que je sois bien motivée pour m’y rendre !

  2. Il est sublime ce parc , on le voit bien au travers de tes photos !
    Hélas la seule fois où je m’y suis rendue, il fermait 🙁

    1. Ahahahah ! Cela aurait pu m’arriver !

  3. Parisienne de naissance, j’y suis allée pour la 1e fois … cette semaine !
    Tes photos retranscrivent bien l’atmosphère de ce parc vraiment agréable, j’ai vraiment aimé y flâner !

    1. Ahahah ! Finalement, il y a pire que moi 😉

  4. De belles photos! J’irai l’explorer aux beaux jours 🙂

    1. Oui ! Au printemps, c’est magnifique 🙂

  5. Au delà des jolies photos, j’adore le montage avec les aquarelles !!

    1. Merci 🙂 Elles viennent de Creative Market si jamais tu es intéressée !

Laisser un commentaire